Une Outarde barbue appelée aussi Grande outarde (Otis tarda) observée dans le Sud-Vendée :
l’observation de cette espèce en Vendée est exceptionnelle et rare en France.
Autrefois l’espèce se reproduisait en France en Champagne pouilleuse (région de Châlons-sur-Marne), elle a disparu en tant que nicheuse au milieu du XIXe siècle.
Cette espèce est encore nicheuse dans le centre et le sud de l’Europe. C’est en Espagne que les populations sont les plus fortes, elle est présente également au Portugal, en Hongrie, en Slovaquie, en Russie et en Turquie.
Un programme de réintroduction est également en cours en Grande-Bretagne depuis 2004, avec des premiers succès de reproduction en 2009.
Historiquement des Grandes outardes issues des populations du centre de l’Europe hivernaient en France, ces observations sont devenues rares avec la baisse des populations de ces régions.
En été, des oiseaux des populations ibériques sont plus « régulièrement » observés dans les départements du Sud-ouest de la France, ce sont souvent des mâles ou des immatures.
Des oiseaux du programme de réintroduction anglais font parfois des déplacements importants et les observations dans l’ouest de la France deviennent régulières tout en restant rares.
L’oiseau observé ces derniers jours en Vendée provient probablement de cette population.
Cette Grande outarde est présente au moins depuis le 13 juillet dans la plaine calcaire du sud-Vendée, nous avons eu la chance de l’observer, elle est craintive et sensible au dérangement. Malgré sa taille (les mâles peuvent peser jusqu’à 15-16 kg) elles n’est pas évidente à trouver et peut passer facilement inaperçu!
Merci aux personnes qui nous ont signalé la présence de cet oiseau ou qui nous ont transmis des photos (Messieurs POUPONNOT Victorien, PREZEAU Jérôme, VIACROZE Nicolas et BOBINEAU Maxime qui a effectué cette petite vidéo).
Pascal BONNIN