LA SIGNATURE DE LA CONVENTION DE GESTION DURABLE DES MARAIS DE LIEU-DIEU

5 Fév, 2019 | Actualité, Articles Caro | 0 commentaires

La FDC85, l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et le Conservatoire du Littoral ont signé, le mardi 16 octobre 2018 à 14h30, la Convention de Gestion Durable (CGD) pour la restauration et la gestion des marais de Lieu Dieu à la salle des fêtes de l’hôtel de ville de Jard-sur-Mer. Cette convention traduit l’accord entre ces trois partenaires pour gérer les 120 hectares de zones humides acquises par le Conservatoire du Littoral depuis 2010, avec l’aide de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne. Mosaïque d’habitats de milieux humides doux, saumâtres et salés, les marais de Lieu-Dieu, situés à proximité de l’abbaye du même nom, sont à la fois composés de marais à poissons, de plans d’eau et de prairies humides. Ils jouxtent directement l’estuaire du Payré et revêtent un intérêt patrimonial et environnemental important.

La convention de gestion durable, établie pour une durée de 2 ans, vise à répondre aux objectifs identifiés dans le plan de gestion des marais de Lieu-Dieu, qui prévoit la mise en œuvre de multiples actions à réaliser selon un programme pluriannuel de 10 ans (2018-2027). La FDC85 a été désignée structure gestionnaire du site. A ce titre, elle s’engage à animer le plan de gestion, suivre les actions de restauration, réaliser les suivis de la biodiversité et participer à la valorisation du site. Un Comité de Pilotage, composé de l’ensemble des acteurs du territoire, se réunira annuellement pour prendre connaissance de la mise en œuvre du plan de gestion et en dégager des perspectives. Des groupes de travail spécifiques seront organisés afin de traiter de sujets thématiques avec les acteurs concernés.

Le Conservatoire du Littoral, à travers la convention, s’engage à réaliser les travaux de restauration de la zone humide, qui débuteront à l’automne 2018 pour s’achever en 2023. L’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, quant à elle, s’engage à attribuer des aides financières portant sur les actions de restauration du milieu, l’accompagnement de la mise en œuvre du plan de gestion et une partie des suivis. Le coût total de la convention s’élève à 383 068 euros et bénéficie du cofinancement suivant :
– Conservatoire du littoral : 165 400 euros (43,18 %).
– Agence de l’Eau Loire-Bretagne : 123 681 euros (32,29 %).
– Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) : 68 034 euros (17,76 %).
– Fédération Départementale des Chasseurs de Vendée : 25 952 euros (6,77 %).
Au terme de cette CGD (2018-2019), il est prévu que les actions du plan de gestion soient reprises dans le futur Contrat Territorial Milieux Aquatiques (CTMA) porté par le Syndicat Mixte du SAGE Auzance-Vertonne.
En effet, le site des marais de Lieu Dieu se situe sur le périmètre du SAGE Auzance-Vertonne à l’aval du bassin versant de l’Ile Bernard. A l’échelle du SAGE, un programme d’actions « milieux aquatiques » est à l’étude. Ce travail devrait permettre d’engager des actions « milieux aquatiques » dans le cadre d’un futur contrat territorial qui débuterait en 2020. Les objectifs affichés dans le plan de gestion des marais de Lieu-Dieu y seront intégrés.

Marion DAUVERGNE
Chargé de mission Lieu Dieu (Service Environnement)